L’Inbound Marketing ou l’Outbound Marketing


L’Inbound marketing et l’Outbound marketing ont un objectif final commun : « gérer du lead ». Ces deux pratiques sont de fait des alliées. Alors pourquoi faudrait-il choisir entre l’un ou l’autre ? Pourtant l’Inbound marketing et Outbound marketing sont trop souvent dissociées dans les stratégies marketing.

Qu’est-ce que l’Inbound Marketing et l’Outbound Marketing ?

1) Inbound Marketing (Internet)

L’Inbound Marketing (ou « marketing sortant ») est une stratégie plus récente qui fait suite à l’évolution du comportement des consommateurs.

Désormais on ne fait plus la promotion d’un produit ou d’un service : on informe « Market less, inform more »  

Cette technique vise à faire venir un prospect naturellement vers vous en lui proposant un contenu informatif et enrichissant pour lui. Il n’en sera que plus qualifié.

Des exemples d’Inbound Marketing : les articles de blog d’experts, des tribunes dans les médias, les livres blancs, etc.

2) Outbound Marketing (Média)

L’Outbound marketing (ou « marketing entrant ») consiste à aller chercher le client via la communication de masse.

On peut aussi l’assimiler à de la prospection.

Quelques exemples d’Outbound Marketing : les salons, les publicités télévisées, les spots radio ou encore l’affichage, etc.

Article 2 Inbound Marketing vs Outbound Marketing 23 Janvier 2016

Ecrit et Publié par Bekir YILDIRIM

 

Community Manager : Représentant et ambassadeur de la marque entreprise !


1) Qu’est-ce qu’un Community Manager

Le « Community Manager », gestionnaire de communauté, ou conseil en web social est à la croisée de plusieurs métiers, services et compétences habituellement partagés dans l’entreprise entre plusieurs fonctions, et notamment :

  • La relation clients
  • Le marketing et la veille concurrentielle
  • La gestion de la réputation de l’entreprise
  • La communication interne et externe

Dans une entreprise qui utilise internet pour développer ses activités et communiquer sur ses produits, le Community Manager est chargé de construire des relations durables avec les clients et prospects, à travers des espaces communautaires (forums, blogs, réseaux sociaux) qu’il anime.

2) Le rôle d’un Community Manager

Les missions confiées au Community Manager sont donc transversales. Elles dépendent également de l’orientation que l’entreprise donne à sa communication web (ex : agir sur l’e-réputation, recruter des prospects, etc)

Trois grandes missions :

  • Ambassadeur de la marque/entreprise : le Community Manager est à la fois le porte-parole de la marque et l’interlocuteur reconnu de ses clients sur les espaces web communautaires où ils s’expriment (forums de discussions, blogs, etc).
  • Gestion et animation de communautés : il oriente les clients-internautes vers des espaces de communication web maîtrisés (blogs et forums « corporate », page facebook, etc.), qu’il peut lui-même créer. Il renforcer la présence des internautes/clients sur ces espaces, afin que « leur voix » ne se disperse pas. Enfin il anime ses espaces en fournissant des contenus pertinents (ex : offres commerciales et événementielles, jeux, réponses aux questions d’internautes).
  • Veille et communication interne : la veille qu’il exerce (dans et en dehors de la communauté) et ses interactions avec les internautes peuvent être analysés, capitalisés sont partagés avec les services de l’entreprise concernés (ex : motifs d’insatisfactions, indisponibilité d’un service/produit, propos diffamatoires, etc.)

Les Enjeux de la fonction de Community Manager dans l’entreprise :

  • Promotion de l’image de marque de l’entreprise : en limitant le nombre de commentaires négatifs publiés dans certains espaces de discussion (ex : sites d’avis).
  • Fidélisation et recrutement des clients : en apportant des réponses adaptées à des feedbacks clients récurrents, il témoigne de la capacité d’écoute de l’entreprise. Ses interventions « éditoriales » sur les espaces communautaires (ex : annonce d’événements, de promotions, etc.) attirent l’attention de nouveaux prospects.
  • Amélioration du référencement web de l’entreprise/marque : grâce à la mise à jour régulière de nouveaux contenus, à la multiplication de liens vers les activités/produits/services de l’entreprise.
  • Compétitivité de l’entreprise : plus présente qu’un concurrent sur les médias sociaux influents.

3) Un Community Manager : pour quelles entreprises ?

Les entreprises de toute taille (TPE-PME), particulièrement investies dans les secteurs de la vente directe, et qui gèrent une partie de leur relation client sur internet, peuvent bénéficier de l’expertise d’un Community Manager.

A plus forte raison si elles disposent déjà d’un site internet « institutionnel » et sont présentes sur les réseaux sociaux publics et professionnels.

Dans ces cas, cette démarche doit s’accompagner d’une réflexion stratégique sur les raisons d’augmenter sa présence sur les réseaux sociaux, et sur les objectifs à atteindre.

4) Comment recruter un Community Manager ?

Selon la taille de l’entreprise, le volume des espaces communautaires à gérer, et l’objectif assigné à sa fonction, le Community Manager peut être recruté en interne, ou son rôle peut être externalisé. Dans tout les cas, il devra réunir un certain nombre de qualités.

Recruter un Community Manager en interne :

De nombreuses entreprises optent pour cette solution, par souci de pérennité et pour une question d’efficacité dans l’organisation du travail : notamment si le Community Manager est appelé à collaborer étroitement avec les différents services de l’entreprise : marketing, relation clients, chef produits, communication, etc. Internaliser la fonction de Community Manager permet également aux entreprises de conserver leur indépendance stratégique et aux collaborateurs de développer de nouvelles compétences.

Externaliser la fonction de Community Manager :

D’autres entreprises délèguent tout ou partie des responsabilités de Community Management à des intermédiaires – agences ou prestataires freelances- , ce qui comporte également plusieurs avantages : en termes de flexibilité (intervention contractuelle, plus économique) mais aussi en termes de prise de distance : le Community Manager externalisé a plus de latitude de prise de parole qu’un salarié de l’entreprise et se met plus facilement à la portée de la communauté. Une neutralité et une objectivité qui peuvent rendre ses interventions plus crédibles.

Caractéristiques et qualités d’un Community Manager :

Si vous procédez à un recrutement en interne, vous devrez être attentif au profil du candidat et aux critères de sélection suivants :

  • Polyvalence : le Community Manager doit réunir plusieurs compétences et connaissances : en marketing, stratégie commerciale, reporting, capacités de communication. Il correspond donc plutôt à un profil « Écoles de Commerce ».
  • Activité sur les blogs et réseaux sociaux : le candidat doit lui-même être blogueur amateur et si possible déjà identifié ou reconnu par une communauté de blogueurs (pour plus de crédibilité)
  • Maîtrise des outils techniques : Twitter, Facebook, Viadeo, LinkedIn… Outre leur maniement, Il devra être capable de justifier leur intégration à une stratégie plus globale. Il devra également savoir manier les outils de veille (ex : Netvibes, wikio) et produire des analyses fines.
  • Qualités humaines : réactivité, sens de la diplomatie et empathie (le Community Manager est à la fois porte-parole de la marque et des consommateurs).

Ecrit et Publié par Besocialweb

Se faire connaître : Les techniques gratuites et payantes


Partie I : Les techniques gratuites

  • Les blogs (WordPress, Blogger, Tumblr, Scoop.it,etc.)
  • Newsletter

  • Réseaux Sociaux (Facebook, Twitter, Google+, Pinterest, Instagram, Linkedin, Viadeo, Flikr, Amplement,etc.)

  • Forums

  • Communautés

  • Echange d’hyperliens ou de bannières

  • Flux RSS

  • Communiqués de presse

  • Sites d’annonces

  • Vidéos sur Youtube ou Dailymotion

Partie II : Les techniques payantes

  • Annuaire payants

  • Achat de mots-clés (Google Adwords)

  • Achats d’espaces publicitaires Google, Yahoo!, sites spécialisés,etc.)

Les outils de communication gratuit pour les entreprises !


Vous avez décidé de lancer votre propre activité, vous êtes une nouvelle start-up, entrepreneur, un jeune blogueur ou nouveau sur le monde du travail et vous n’avez pas d’argent ou peu de budget pour vous faire connaître, voici les différents outils de communication ou vous n’aurez pas besoin de dépenser un seul euro :

  • Les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google+, Instagram, Pinterest, etc.)
  • Les réseaux sociaux professionnels (Linkedin, Viadeo, Xing, Wizbii, Yupeek, etc.)

  • Les blogs (WordPress, Blogger, Scoop.it, Tumblr, Wix, etc.)

  • Les forums 

  • L’échange de lien entre professionnels

  • Les sites spécialisées

  • Les plateformes de vidéos (YouTube, Dailymotion, Vimeo, etc.) 

Ecrit par Bekir-Cem YILDIRIM

Publié sur le blog Besocialweb