La nouvelle définition du motif économique de licenciement – faut-il s’attendre à une augmentation du nombre de licenciements économiques ?


À partir du 1er décembre 2017, de nouvelles réformes entrent en vigueur accompagnées de son lot d’ordonnances, les plus polémiques concernant le code du travail.

Actuellement, l’entreprise ne peut avoir recours au licenciement économique que pour un seul motif : dans le cas où l’entreprise se porterait mal ou se dirige vers la faillite.

Le gouvernement souhaite ajouter d’autres motifs de licenciement économique comme la réorganisation de l’entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et la cessation d’activité.

Effectivement avec ces nouvelles ordonnances, les salariés en CDI ne se considéreront plus en sécurité et risqueraient de perdre leurs emplois au sein de l’entreprise.

Avant de procéder à un quelconque licenciement, les employeurs avaient l’obligation de proposer un reclassement à l’égard de ses salariés au sein d’une autre entité.

Depuis l’adoption de la loi Macron, c’est donc au salarié de prendre l’initiative de formuler une demande pour recevoir des offres de reclassement à l’étranger et non plus à l’employeur.

Cela signifie que le principal impact de ces nouveautés sera bien évidemment la hausse du chômage.

Et vous qu’en pensez-vous ? Donnez-nous votre avis sur ce sujet !

Ecrit et Publié par Bekir YILDIRIM

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :