Le virus « Happy » contamine la planète. We are happy from… everywhere !


Vous avez certainement dû entendre le titre original Happy, peut-être même visionner le clip de Pharrell Williams ou encore tomber sur l’une vidéo reprenant la trame dansante et happy du clip dans quelques villes du monde.

Happy_we_are_from_despecableme

À l’origine, la chanson Happy a été composée pour la bande originale de film Moi, moche et méchant 2. Puis, le 21 novembre 2013, en collaboration avec le duo français We are from L.A, Pharrell Williams sort un clip d’une durée de 24h (visible sur 24hoursofhappy.com).

L’événement fait des émules, le mouvement commence à Paris. Selon Rohan Houssein, un jeune artiste qui en revendique la paternité dans le Nouvel Obs, « Dès la semaine où Pharrell et We are from L.A. ont sorti leur clip, on s’est dit qu’il fallait faire la version française ». Depuis sa publication le 3 décembre, après deux jours de tournage et 15 heures de montage, le virus s’est répandu à travers le monde.
La vidéo de « Happy (We are from Paris) » a depuis été visionnée plus de 600 000 fois et s’est payée le luxe d’être tweetée par Pharrell Williams himself sur le réseau social.

Chaque ville souhaitant montrer leur environnement sous un nouveau jour en transmettant un peu de bonheur en quelques minutes de clip. Il faut l’avouer, ce type d’initiative est une très bonne vitrine pour n’importe quelle municipalité. Et contrairement à une étude selon laquelle la colère se diffuse mieux que l’enthousiasme sur les réseaux sociaux et donc la toile, cette dose de bonne humeur en vidéo s’est répandue comme une trainée de poudre.

Si vous cherchez celle de votre ville ou souhaitez simplement pousser la curiosité et voir ce qui s’est fait ailleurs, le site We are happy from répertorie l’ensemble des reprises du titre funky de Pharrell Williams et dans l’ordre alphabétique s’il vous plait : d’Abu Dhabi à Zurich, en passant par les Bahamas, Londres, Paris, Santa Barbara, Cotonou (Bénin), New York, Tahiti, Montpellier ou encore, Edinburgh, Djerba, Osaka, Sao Paulo et Yakutia en Sibérie.

À ce jour, 312* vidéos ont été réalisées à travers le monde, les nouveaux post sont suivis d’un astérisque.
Autant de raison d’être “Happy”.

*lors de la rédaction de l’article

http://www.journaldugeek.com/2014/02/23/pharrel-williams-happy-contamine-la-planete-we-are-happy-from/

Publicités

Une réponse à “Le virus « Happy » contamine la planète. We are happy from… everywhere !

  1. Pingback: Le virus « Happy » contamine la pla...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s