Est vous, quelle est votre intime conviction ?


Et vous, quelle est votre Intime Conviction ?

Retour sur le lancement du premier projet fiction Bi-media de la chaine franco-allemande Arte, lancé depuis le 10 février en partenariat avec Maha Productions et l’agence digitale Supergazol

Plongez dans un vrai-faux procès interactif !

Au départ, un téléfilm diffusé sur la chaine Arte qui raconte la mort mystérieuse de Manon Villers, retrouvée morte d’une balle dans la tête par son mari Paul (Philippe Torreton), médecin-légiste. Ce dernier alerte la police… Pour l’enquêtrice, le Capitaine Judith Lebrun (Camille Japy) de la PJ de Bayonne, le mari est un coupable idéal.

A partir de là, le procès commence sous la forme d’un dispositif numérique, disponible du 10 février au 2 mars sur arte.tv/intimeconviction et qui propose aux internautes le prolongement de cette enquête. Intime conviction raconte, jour après jour sur le web, le procès d’assises de Paul et offre des outils aux internautes pour se faire leur propre opinion : accident, suicide ou meurtre ?

Capture d’écran 2014-02-22 à 12.44.21

Grâce aux auditions et plaidoiries filmées en multi-caméras, l’internaute peut réagir face aux dépositions et comparer l’évolution de son jugement avec ses pairs. Il est totalement immergé dans ce tribunal fictif composé de comédiens (les témoins), de véritables magistrats professionnels et du jury. La singularité de ce pseudo procès tient dans l’improvisation totale demandée à tous les comédiens ainsi qu’aux magistrats et au jury composé de six internautes volontaires et recrutés en amont sur arte.tv/intimeconviction.

Six caméras et quatorze micros sont disposés autour de la salle d’audience pour filmer ces improvisations à partir d’éléments donnés par la production mais aucun scénario n’a été pré-écrit. On peut souligner la performance des acteurs et principalement celle de Philippe Torreton qui se métamorphose en Paul Villers.

Une abondance de contenus pour une totale expérience !

Plusieurs façons d’accéder à ce dispositif : en allant directement sur le site web, arte.tv/intimeconviction ou en passant par l’onglet de la page Facebook de Arte qui vous présente le teaser et vous invite à rejoindre l’audience. Une fois inscrit avec son profil Facebook ou via son email, on accède à tous les éléments pour se forger sa propre opinion.

Capture d’écran 2014-02-22 à 12.24.19

La première vidéo ouvre sur le procès et la présentation de l’affaire. Très réalistes et captivantes, ces vidéos nous font ressentir la tension qui augmente au fur et à mesure que le procès avance, avec des rebondissements à la clé.  Au cours des visionnements, les commentaires laissés par les autres internautes apparaissent sur la ligne du temps ainsi que des éléments de l’enquête comme des plans, des photos ou des appels.

On se sent au cœur d’une communauté dès les premiers instants et on se prend au jeu de vouloir découvrir le détail qui explique tout (s’il existe), par exemple en utilisant le pouvoir de changer de caméras pour essayer de mieux voir des angles cachés : que nous dit son regard, ses mains etc…. D’ailleurs, notre opinion ne serait-elle la même sans ces commentaires des autres lecteurs qui s’affichent au fur et à mesure du visionnement ? Ne sommes-nous pas aussi influencés par ces avis hors du tribunal ?

Après avoir regardé ces vidéos, on a tout le loisir de naviguer pour aller découvrir et débloquer des pièces à conviction, se forger notre avis sur les documents, photos, vidéos et nombreux contenus développés pour cette expérience et partager notre « Intime Conviction »sur les réseaux sociaux comme si nous étions l’un des jurés. (Facebook, Twitter et Google+)

Capture d’écran 2014-02-22 à 12.31.56

Les médias France Inter et Le Figaro se sont associés à cette expérience pour proposer en parallèle des contenus multimédias intégrés à consulter chaque jour sur le site de Arte mais aussi sur leurs présences web. Que ce soit via les chroniques papiers du procès de Stéphane Durand-Souffland du Figaro ou les chroniques audios de Jean-Philippe Deniau de France inter, tout est fait pour nous donner l’impression que cette fiction est bien ancrée dans le réel. 

Capture d’écran 2014-02-22 à 12.34.06

Prenez le temps avant le 2 mars de plonger dans cet univers et d’en apprendre aussi un peu plus sur le système judiciaire français car comme le souligne la PDG d’Arte, Véronique Cayla : « c’est un document extraordinaire sur le fonctionnement de la justice en France: après cela, vos enfants ne diront plus votre honneur, comme dans les téléfilms américains». (article de Marion-Jeanne Lefebvre dans stratégie.fr)

Rendez-vous le 2 mars pour assister en direct à la délibération des jurés, dévoilée en même temps que le vote final des internautes.

Sources :

http://www.webmarketing-com.com/2014/02/24/26351-vous-quelle-votre-intime-conviction

Publicités

Un commentaire sur “Est vous, quelle est votre intime conviction ?

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :