Comment devenir un expert en webmarketing (ou en n’importe quoi d’autre) en 2 heures maximum!


Comment devenir un expert en Webmarketing (ou en n’importe quoi d’autre) en 2 heures maximum

« The Trouble with experts » est un documentaire de 43 minutes du Canadien  Josh Freed  qui  démontre que n’importe qui peut devenir expert en n’importe quoi en 2h maximum. Ce documentaire est malheureusement très sérieux et très convaincant. Il démontre que tout est une question d’attitude et de paraître…

Josh Freed s’attaque à tous les types d’experts, depuis les œnologues jusqu’aux marchands d’art en passant par les analystes financiers et bien sûr les experts en technologies et « nouvelles tendances ».

Le marketing et les médias sociaux ne sont pas explicitement traités dans le reportage mais comme il n’y a aucune raison que ce domaine échappe aux fumistes de tout bord (qui a dit que c’était un euphémisme ?), voici un petit guide façon « devenir un expert pour les nuls » basé sur les enseignements tirés du reportage de Freed.

La marche à suivre :

1: Autoproclamez-vous  expert.

  • D’abord parce que personne ne viendra vous contester votre titre ensuite cela vous permet de vous affubler d’un titre à votre mesure comme « Marketing Guru », « Social Media Ninja », « Handsome professional » ou  encore mon préféré « Evangéliste ».

Un expert...

2: Soyez toujours très occupé.

  • Si on vous demande des nouvelles de vos affaires, répondez que vous ne savez plus où donner de la tête. Entre votre conférence à Paris, votre client à Londres et votre interview sur CNN vous êtes sans cesse à la limite du nervous breakdown comme on dit de nos jours.

3: Soyez catégoriques, voire péremptoires dans votre argumentation.

  •  Utilisez souvent les mots « Jamais » et «toujours ». Ne dites pas « je pense que Facebook serait intéressant pour vous… » mais plutôt « si vous n’avez pas de page Facebook vous êtes mort ». Un expert affirme, il ne suppose jamais.

marketing guru

4 : Jargonnez.

  • Parlez de CM, de reach, de CPM, de WA, de blind display etc. Cela rend votre discours incompréhensible et donc forcément intelligent. N’essayez surtout pas de vulgariser, la vulgarisation c’est pour les amateurs (vos clients).

5: Affichez votre réussite.

  • Par définition, un expert est reconnu et son business marche. Il faut donc le montrer. N’hésitez plus à afficher votre grosse montre, une voiture haut de gamme et faite peter les notes de frais. Pour illustrer cela, les américains utilisent l’expression « habillez-vous comme celui que vous voulez être et non celui que vous êtes ».

Jargon

6: Jamais de demi-mesure.

  • Vous êtes un expert, vous ne travaillez donc que pour les « winners » et uniquement avec les budgets qui vont avec. Vos clients ne sont pas des PME mais des Start Up (de « L.A » de préférence), vous ne travaillez pas pour une entreprise locale mais pour « un leader sur son marché ».

7: Ayez le look.

  • Si vous voulez marquer les esprits et « bien passer » dans les médias ou les conférences, il est préférable d’être de grande taille (pour regarder de haut vos interlocuteurs), cela donne plus de poids à vos arguments. Si la nature ne vous a pas dotée d’une taille hors norme, compensez par un look atypique (les experts chauves ont la cote). Cet argument peut faire sourire, mais la prochaine fois regardez bien comment sont habillés les « experts » qui passent régulièrement à la TV par exemple…

8: Ne vous trompez jamais.

  • C’est le point essentiel, un expert a toujours raison. Si ses recommandations s’avèrent désastreuses ce ne sera jamais de sa faute. Ce n’est pas votre analyse qui est complètement à côté de la plaque c’est le marché qui fait un caprice et qui ne suit pas les règles…

un expert, c’est quelqu’un qui vous explique le lundi, pourquoi ce qu’il a prévu le samedi, ne s’est pas produit le dimanche.

2 de plus pour la route

Je ne résiste pas au plaisir de rajouter deux arguments qui ne sont pas cités par Freed mais qui proviennent de mon expérience personnelle :

9 : Devenez un maître en Powerpoint.

Un véritable expert appuie ses vérités par des présentations powerpoint dignes des meilleurs effets spéciaux d’Hollywood. C’est très joli, avec des images « plein cadre », des tonnes de chiffres incompréhensibles mais surtout très peu de texte (genre un mot par slide). En général les présentations des experts sont parfaites pour une partie de « Bullshit Bingo »

10 : Un expert ne lit pas, il écrit.

Un bon expert ne cite jamais un article qu’il a lu quelque part, il cite uniquement ses propres articles. Il n’assiste à aucune conférence, sauf les siennes. Il ne lit pas les classiques du marketing (complètement dépassé), ni ceux du webmarketing (trop mainstream). Au mieux il cite des auteurs et des études dont vous n’avez jamais entendu parler (mais vous n’osez pas le dire de peur de passer pour un plouc).

Blague à part :

Au-delà du gag, la démonstration de Josh Freed est dramatiquement vraie… la preuve nous connaissons tous dans notre entourage professionnel direct au moins une personne qui correspond à ce portrait… Comment vous en connaissez plus d’une ? (C’est que vous travaillez probablement dans une agence web ;-)

http://www.webmarketing-com.com/2013/12/18/25021-comment-devenir-un-expert-en-webmarketing-ou-en-nimporte-quoi-dautre-en-2-heures-maximum

Publicités

Un commentaire sur “Comment devenir un expert en webmarketing (ou en n’importe quoi d’autre) en 2 heures maximum!

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :