SONDAGE – Selon une étude de l’agence Beevolve, elles sont plus nombreuses et tweetent davantage. Autre observation, un membre du réseau social sur quatre n’a jamais écrit de message.

L’utilisateur type de Twitter est une utilisatrice. Selon une imposante étude parue mercredi, les femmes sont majoritaires (53 %) sur le réseau social. Plus nombreuses, elles participent aussi davantage. Les femmes ont écrit en moyenne 610 messages depuis leur inscription sur le site, contre 567 pour les hommes. Pour obtenir ces informations, l’agence spécialisée dans les médias sociaux Beevolve a scruté les comptes de 36 millions d’utilisateurs de Twitter dans le monde, ce qui constitue l’enquête «la plus vaste» conduite jusqu’à ce jour.

Les auteurs de l’étude ont pu déterminer le sexe des deux tiers des comptes analysés en se référant aux photos et aux descriptions des profils. De même, grâce aux informations mentionnées dans les messages, ils estiment que près des trois quarts des inscrits sur Twitter sont âgés de 15 à 25 ans. Les études comme celles de Beevolve sont l’un des rares moyens d’obtenir des informations sur les adeptes de Twitter. Contrairement à Facebook, qui vient de dépasser le milliard de membres actifs, on ne connaît pas avec certitude le nombre d’inscrits sur le réseau social. D’après le dernier pointage réalisé par la société française Semiocast en juillet, Twitter aurait dépassé les 500 millions de comptes, dont moins d’un tiers seraient actifs, loin derrière Facebook. Il y aurait 7,3 millions de profils Twitter en France, toujours selon Semiocast.

208 abonnés en moyenne

L’an dernier, Twitter a cependant révélé que 40 % de ses utilisateurs parcouraient le réseau social sans jamais intervenir.L’étude confirme cette tendance. Un utilisateur sur quatre n’a jamais écrit de message, 74 % suivent moins de 50 personnes et 81 % sont eux-mêmes lus par moins de 50 personnes. Les utilisateurs ont en moyenne 208 abonnés, mais ce chiffre est gonflé par les comptes très populaires des stars ou des personnalités politiques, qui dépassent les 100 000 «followers».

La faible activité des membres de Twitter n’est pas forcément inquiétante pour l’entreprise. Depuis deux ans, le réseau social se transforme pour tirer profit de cette audience volatile. Il a amélioré la présentation de ses pages, affiche désormais des aperçus des photos, des vidéos et de certains articles partagés dans les tweets. Il restreint aussi les marges de manœuvre des applications tierces pour PC et smartphones, au profit de ses propres logiciels. Les utilisateurs connectés plus longtemps ont plus de chances de voir les «tweets» promotionnels, payés par les marques, même s’ils interviennent peu. Il n’est «pas nécessaire de “tweeter” pour utiliser Twitter», a rappelé jeudi soir Dick Costolo, PDG du réseau social.

Cette stratégie est payante. Selon eMarketer, Twitter générera 222 millions d’euros de chiffre d’affaires grâce à la publicité en 2012 dans le monde, deux fois plus que l’an dernier, puis 420 millions en 2013 et 623 millions dans deux ans. Aux États-Unis, Twitter est même parvenu à prendre de l’avance sur Facebook dans la publicité mobile. Il attirera cette année 5 % des investissements dans le secteur, contre 2,8 % pour son concurrent, selon eMarketer.

http://www.lefigaro.fr/medias/2012/10/11/20004-20121011ARTFIG00727-les-femmes-sont-plus-actives-que-les-hommes-sur-twitter.php

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :