L’audience de Facebook chute aux États-Unis.


Après une introduction en Bourse catastrophique, Facebook fait désormais face à une baisse de sa fréquentation.

Le nombre de visiteurs uniques a réculé en mai, selon ComScore. Le site multiplie les innovations, notamment dans le mobile, pour accompagner l’évolution des usages.

Le répit aura été de courte durée. Depuis deux semaines, la remontée du cours de Facebook pouvait faire oublier la catastrophique introduction en Bourse du réseau social et les doutes émis sur son modèle économique par certains annonceurs. Mais une nouvelle étude de l’institut ComScore vient encore apporter de l’eau au moulin des détracteurs du service fondé en 2004 par Mark Zuckerberg.

Selon ComScore, l’audience de Facebook aux États-Unis recule depuis plusieurs mois. Elle estime que le site a été consulté par 158,1 millions de visiteurs uniques au mois de mai, contre 158,7 le mois précédent et 158,9 millions en mars. Le pays compte près de 240 millions d’internautes. ­ComScore, qui a, depuis, modifié sa méthode de calcul, avait recensé 157,2 millions de visiteurs uniques en mai 2011.

Ce n’est pas la première fois que des études constatent un tassement des audiences de Facebook. En juin 2011, déjà, le cabinet de conseil Inside Facebook avait affirmé que le réseau social avait été délaissé par 6 millions d’utilisateurs américains entre avril et mai 2011. Mais, dans ses résultats trimestriels déposés auprès de l’autorité américaine des marchés financiers, la SEC, avant son introduction en Bourse, Facebook avait indiqué compter 169 millions de membres actifs aux États-Unis, soit un bond de 15 % en un an…

Six heures par mois

Un certain nombre de ces nouveaux utilisateurs ont été recrutés sur le mobile, avait aussi précisé le réseau social. Signe, peut-être, de cette évolution des usages, ComScore a constaté que cette légère baisse d’audience s’accompagnait d’une hausse du temps passé sur Facebook. En mai, les internautes américains ont passé en moyenne plus de 6 heures sur le réseau social en mai, en hausse de 2 minutes par rapport au mois précédent.

La période a été marquée par le lancement de nombreuses nouveautés par Facebook, contraint d’innover pour rester attractif sur ses marchés historiques. Les internautes ont ainsi vu apparaître une fonction «articles tendances» dans leur fil d’actualités et de nouvelles applications de contenus, dont le «social reader» du Figaro. Facebook a aussi lancé son App Center, une plate-forme de découverte d’applications Web et mobile. Mi-mai, Facebook a introduit des améliorations à son application mobile, avant de racheter Karma, une start-up spécialisée dans les cadeaux virtuels sur les réseaux sociaux. Enfin, le réseau social a lancé une application de photo,Camera, proche du service offert par Instagram, start-up rachetée par Mark Zuckerberg un mois plus tôt. Des investissements qui doivent garantir le succès futur de Facebook.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :