YouTube invente la télé de demain.


YouTube, qui fête son 7e anniversaire, est passé du statut de diffuseur de vidéos personnelles bricolées à celui de chaîne de télé sur le Web. Un nouveau modèle qui attire les annonceurs.

Créée il y a sept ans, la plate-forme YouTube, conçue pour diffuser des vidéos sur Internet, est en passe de devenir une vraie télévision connectée grâce à des contenus toujours plus nombreux.

Il n’y a pas que Facebook, sur la planète Web, pour battre régulièrement des records.

La plate-forme de diffusion et de partage de vidéos YouTube fête cette semaine son septième anniversaire en livrant une avalanche de chiffres impressionnants. Leader mondial, YouTube, acheté en 2006 par Google, attire à lui seul 800 millions de visiteurs chaque mois, dont plus de 25 millions en France.

Quatre milliards de vidéos sont visionnées gratuitement chaque jour dans le monde et 72 heures de vidéos sont mises en ligne… chaque minute, soit 30% de plus qu’il y a seulement huit mois.

L’explosion des échanges vidéo et l’utilisation massive des smartphones comme caméscopes expliquent en grande partie cette envolée du trafic.

En sept ans, le site a rapidement évolué, passant d’une sorte de « Vidéo Gag » mondial sur lequel les internautes postaient leurs vidéos personnelles à une plate-forme utilisée de plus en plus massivement par des artistes, des chaînes de télévision ou des institutions pour diffuser leurs vidéos. On y suit aussi désormais, en direct, sur son ordinateur, son téléphone portable ou sa tablette, des événements planétaires, comme le mariage princier de William et Kate l’an dernier.

L’arrivée de la pub a littéralement boosté le chiffre d’affaires de YouTube avec l’apparition de spots diffusés avant les clips et dont la plate-forme partage les bénéfices à hauteur de 50% avec les auteurs des vidéos.

Si la courte histoire du site est faite de succès, elle est également émaillée de quelques bagarres judiciaires féroces. Accusé par des sociétés d’auteurs ou des majors de cinéma de violer leurs droits de protection, YouTube a souvent dû baisser la garde et faire le ménage pour nettoyer ses serveurs de vidéos tout simplement copiées puis mises en ligne par ses utilisateurs. Plutôt que de s’embourber dans d’interminables procès, l’hébergeur a le plus souvent préféré passer des accords avec ses accusateurs.

Dernier en date, en droite ligne avec un procès perdu en 2010 par YouTube, celui avec l’Institut national de l’audiovisuel (INA) pour diffuser 57000 vidéos issues du fonds de l’institution. Un bel échantillon de 60 ans de programmes télévisés. Un clin d’œil rétro de la télé d’hier à la télé — connectée — du futur. Où l’on peut déjà regarder des vidéos en 3D en achetant des lunettes adaptées.

http://www.leparisien.fr/high-tech/youtube-invente-la-tele-de-demain-27-05-2012-2019061.php

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :